SCPI en assurance vie : Comment investir pour bénéficier de ce cadre fiscal avantageux ?

Le juillet 7, 2021 , mis à jour le août 8, 2021 - 6 minutes de lecture
groupes d'adulte analysant les rendements d'une scpi en assurance vie sur un ordinateur autour d'un bureau

L’assurance-vie est le placement préféré des français depuis bien des années. De son côté, le statut SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) assouplit et rend plus accessible l’investissement immobilier. Ensemble, ces deux formats d’épargne offrent un cadre fiscal très intéressant et surtout un moyen d’investir facilement en immobilier grâce aux SCPI.

En 2020, selon l’ASPIM et l’IEIF les rendements en SCPI (tous types confondus) sont encourageants avec un amortissement de 4,18% en moyenne sur une année. Ce rapport peut atteindre jusqu’à 6,81 % (pour la meilleure distribution SCPI de l’année).

Dans tous les cas, la SCPI doit être un investissement long terme; car le marché de l’immobilier est très volatile et il faut être patient pour amortir les frais d’achat. Toutefois, cette forme de diversification des placements permet une rente avantageuse comme pourrait l’être un épargne-retraite.

Pour les SCPI assurance vie, l’investissement en parts se fait différemment des formats traditionnels puisqu’ils s’inscrivent dans un contrat d’assurance avec une fiscalité différente.

Pour autant, il s’agit d’une épargne particulièrement intéressante. Voyons tout de suite ses caractéristiques.

Avantages des SCPI assurance-vie

Faire fructifier votre argent dans ces assurances-vie multisupport présente de nombreux avantages fiscaux pour votre patrimoine. Les frais d’entrée et de souscription sont toujours inclus dans le prix global des parts d’une SCPI.

Cependant, contrairement à une SCPI en direct, sous contrat d’assurance vie, le prix d’acquisition est bien moindre. Leur liquidité est garantie par l’assureur et le prix est décoté sur une oscillation d’environ 2,5 à 5 %.

De plus, le délai de jouissance (ce qu’on appelle la durée de perception) est d’environ 1 mois contre 3 à 6 mois pour une SCPI en parts. De ce fait, en investissant dans une SCPI assurance vie vous avez assez rapidement un retour sur investissement

Autre atout de la SCPI en assurance-vie c’est de pouvoir obtenir rapidement ses liquidités de placement grâce à une flexibilité assouplie. En effet, sous assurance-vie, c’est l’assureur qui assure la libération des sommes perçues. Il est donc possible pour l’investisseur de vendre facilement en un clic !

Le minimum pour pouvoir souscrire est en revanche plus fort qu’un contrat ordinaire. En SCPI assurance vie on parle d’ailleurs d’investissement en somme et non en parts de SCPI.

En comparant pour bien choisir votre contrat d’assurance vie au préalable, il est possible d’échapper aux frais sur versement. Toutefois, cela ne vous exonère pas des frais d’achat spécifiques des SCPI. Bien entendu, ils restent moindres en assurance vie (entre 3 et 7 %); tandis qu’il faut les estimer entre 7 et 11 % en dehors d’un contrat d’assurance vie.

scpi assurance vie parts societe immobilier entreprise investissement epargne

La fiscalité des SCPI en assurance vie 

L’intégration des SCPI à un contrat d’assurance-vie va vous offrir la possibilité d’obtenir une fiscalité réellement profitable. Pour faire simple : Les revenus des SCPI ne sont pas taxés tant qu’ils restent dans le contrat d’assurance vie.

Ainsi, tant qu’il n’y a pas de rachat total ou partiel, il n’y a pas d’imposition. Tout comme l’assurance vie classique, la fiscalité qui vous est attribuée en tant qu’investisseur va dépendre de la durée de possession du contrat. À tout moment, le souscripteur peut effectuer un arbitrage de son épargne avec des versements encours grâce à des trackers garanti. Les fonds en euro sont soutenus par les prélèvements sociaux.

En revanche, lorsque vous souhaiterez récupérer l’épargne deux solutions sont envisageables : 

– L’impôt sur les revenus perçus ;

– Le prélèvement forfaitaire libératoire.

Sur le long terme, le taux de rendement est de plus en plus intéressant surtout si vous effectuez des rachats sur votre capital garanti. En fonction de votre profil investisseur il est également possible d’effectuer de nouveaux investissements sur les marchés financiers boursiers ou sur un rente viagère par exemple. Selon les unités de compte, les supports d’investissement peuvent également être exonérés d’impôts sur le revenu.

En cas de décès du porteur de projet, la fiscalité des SCPI en assurance-vie présente encore des avantages. Le principe de l’assurance-vie est celui de la capitalisation des intérêts, aussi, la compagnie d’assurance devra procéder au versement du capital et des intérêts capitalisés au(x) nouveau(x) bénéficiaire(s). Cela en fait donc l’un des meilleurs outils pour optimiser la transmission de son patrimoine.

Quelle assurance-vie choisir pour investir en SCPI ?

Si vous disposez d’une somme conséquente à investir, le choix de l’assurance-vie apparaît souvent comme une évidence une fois que l’on a commencé à s’intéresser aux SCPI

Il existe plus d’une centaine de contrats d’assurance vie ayant des caractéristiques différentes sur le marché Français. En revanche, ceux qui offrent la possibilité d’investir en SCPI sont plutôt rares. Ce système d’épargne relativement sûr permet de se constituer un portefeuille performant à long terme et surtout légable comme patrimoine familial.

Pour bien choisir votre assurance-vie en SCPI il convient de plusieurs critères que vous devez absolument considérer avant de vous engager. 

  1. Renseignez-vous sur la qualité de l’assureur vers qui vous allez vous orienter (valeurs, taille, historique, actionnariat etc.)

2. Vérifiez bien les options de gestion proposées dans le contrat (gestion pilotée, arbitrages automatiques etc.

3. Évaluez l’impact des frais de gestion sur votre épargne. Dès que vous en identifiez qui seraient supérieurs à 0,9 %, passez au suivant.

4. Informez-vous sur les frais de versement. Certains assureurs peuvent les faire grimper jusqu’à 5% alors que d’autres les exonèrent en totalité. 

5. Étudiez les performances historiques et les perspectives affichées par les SCPI accessibles au sein du contrat.

6. Vérifiez que les assureurs vous reversent 100% des loyers. Malheureusement ce n’est pas le cas de tous !

Si rien ne correspond à vos désirs, n’hésitez pas à vous informer sur les autres supports éventuellement accessibles avec votre apport (fonds d’actions, supports immobiliers, fonds obligataires, etc.)