Quelles sont les différences entre UX design & UI design ?

Le juin 9, 2021 , mis à jour le août 8, 2021 - 11 minutes de lecture
dessiner la maquette d'un prototype web en prenant soin de l'interface utilisateur (ui) et de l'expérience utilisateur (ux)

L’UI design n’est pas l’UX design et vice versa. Ce sont deux domaines différents, avec deux métiers bien distincts qui n’ont pas le même sujet d’étude. Cependant, l’un va rarement sans l’autre. Selon l’excellent blog de Usabilis.com :

Le terme UI (acronyme de l’anglais : User Interface), Interface Utilisateur en français; englobe la conception de “l’Interface Homme – Machine” (IHM), dans le but d’améliorer l’interaction d’un utilisateur avec un produit ou un service.

Le terme UX (acronyme de l’anglais : User eXperience), eXpérience Utilisateur en français; désigne la qualité de l’expérience vécue par un utilisateur avec un produit ou un service.

Usabilis.com

Si vous vous êtes déjà posé la question de qu’est-ce que l’UX et qu’est-ce que l’UI; et comment faire vraiment la différence entre les deux ? Dans l’article d’aujourd’hui, nous approfondirons un peu plus l’Interface Utilisateur et l‘eXpérience Utilisateur pour mieux comprendre les différences entre elles.

Concevoir une interface digitale, c’est commencer par la création d’une interface ergonomique qui résulte d’un design graphique avec une architecture de l’information (ux ui); grâce à des méthodologies désigné en application. Ces maquettes peuvent comporter du motion design, des modules interactifs, des sections tactiles; mais surtout la navigation doit être fluide aussi bien en version desktop que mobile.

Sommaire

Qu’est-ce que l’Interface Utilisateur (UI) ?

Pour aller au-delà d’une brève définition, l’Interface Utilisateur englobe tout ce avec quoi un utilisateur peut interagir pour utiliser un produit ou un service numérique. Cela comprend absolument tout : D’un écran statique à l’écran tactile; en passant par le clavier; mais aussi les sons, les teintes et leur luminosité; en finissant par les typographies choisies. 

En d’autres termes, cela inclut l’UI designer dans une relation intime avec la marque, son graphisme / visuel et la conception front end une fois que la maquette est transmise aux développeurs. Le design d’interface est réalisé par un infographiste particulièrement sensibilisé au domaine des éléments graphiques ergonomiques. Cela en fait donc un web-designer capable de concevoir une identité visuelle sous photoshop (ou illustrator); avant de procéder au maquettage sur sketch. La phase créative prends également en compte l’aspect responsive (mobile) afin de d’enclencher le terrain de l’UX design qui va favoriser la bonne expérience de l’utilisateur.

Cependant, pour comprendre réellement l’évolution de l’interface utilisateur; il est utile d’en savoir un peu plus sur son histoire et sur la façon dont elle a évolué au fil de sa pratique…

Un bref historique de l’interface utilisateur

Dans les années 1970, si vous vouliez utiliser un ordinateur, vous deviez utiliser l’interface en ligne de commande. Les interfaces graphiques utilisées aujourd’hui n’existaient pas encore commercialement. 

Pour qu’un ordinateur fonctionne, les utilisateurs devaient communiquer via un langage de programmation, nécessitant des lignes de code presque infinies pour effectuer une tâche simple.

Dans les années 80, la première interface utilisateur graphique (GUI) a été développée par des informaticiens du Xerox PARC. Grâce à cette innovation révolutionnaire, les utilisateurs pouvaient désormais interagir avec leur ordinateur personnel en soumettant visuellement des commandes via des icônes; des boutons; des menus et des cases à cocher.

Ce changement de technologie signifiait que n’importe qui pouvait utiliser un ordinateur, aucun codage requis, et la révolution des ordinateurs personnels a commencé.

En 1984, Apple Computer a publié l’ordinateur personnel Macintosh qui comprenait une souris pointer-cliquer. Le Macintosh a été le premier ordinateur domestique à succès commercial à utiliser ce type d’interface.

L’accessibilité et la prévalence des ordinateurs personnels et de bureau signifiaient que les interfaces devaient être conçues en pensant aux utilisateurs. Si les utilisateurs ne pouvaient pas interagir avec leurs ordinateurs, ils ne vendraient pas. En conséquence, le concepteur d’interface utilisateur est né !

ui design interface utilisateur conception graphique web design

L’UI de nos jours 

Comme pour toute technologie en pleine croissance, le rôle du concepteur d’interface utilisateur a évolué avec les avancements des systèmes, des préférences et des attentes des utilisateurs.

Désormais, les UI designers travaillent non seulement sur les interfaces informatiques; mais aussi sur les téléphones mobiles, la réalité augmentée et virtuelle; et même les interfaces «invisibles» ou sans écran (également appelées zéro interface utilisateur) comme la voix, le geste et la lumière.

Le concepteur d’interface utilisateur (UI designer) d’aujourd’hui a des possibilités presque illimitées de travailler sur des sites Web, des applications mobiles, des technologies portables et des appareils domestiques intelligents, pour n’en nommer que quelques-uns. 

Tant que les ordinateurs continueront de faire partie de notre vie quotidienne, il sera nécessaire de faire en sorte que les interfaces permettent aux utilisateurs de tous âges; de tous horizons et de toute expérience technique puissent continuer à être utilisées efficacement.

C’était le début de l’ère de la facilité d’utilisation !

Qu’est-ce que l’eXpérience Utilisateur (UX) ? 

L’expérience utilisateur, ou UX, a évolué à la suite des améliorations de l’interface utilisateur (UI). 

Une fois qu’il y avait quelque chose avec lequel les utilisateurs pouvaient interagir; leur expérience; qu’elle soit positive, négative ou neutre, a fini par être prise en compte.

Un bref historique de l’expérience utilisateur

Le scientifique cognitif Don Norman est reconnu pour avoir inventé le terme « expérience utilisateur » au début des années 1990 lorsqu’il travaillait chez Apple. Afin de l’étendre au champ trop étroit de l’utilisabilité, il définit l’UX design comme étant :

“L’expérience utilisateur qui englobe tous les aspects de l’interaction de l’utilisateur final avec l’entreprise, ses services et ses produits.”

Il s’agit d’une définition large qui peut englober toutes les interactions possibles qu’une personne pourrait avoir avec un produit ou un service, et pas seulement une expérience numérique. 

Certains professionnels de l’UX design ont choisi sur le terrain de l’appeler l’expérience client, et d’autres sont allés plus loin en se référant simplement au domaine en tant que conception d’expérience.

Peu importe comment on l’appelle, ce qu’il faut avoir à l’esprit en UX design; c’est qu’il faut placer l’utilisateur au cœur du projet et ce, dès le lancement.

Pour comprendre ce qui fait qu’une expérience est bonne pour un utilisateur, Peter Moreville, le pionnier de l’architecture informationnelle a développé un excellent visuel en “nid d’abeille” pour mettre en évidence ce qui entre dans une conception UX efficace.

Cela résulte d’une volonté de ne pas hiérarchiser les « repères » dans l’évaluation de l’UX.

ux design experience utilisateur entonnoir funnel de conversion processus achat navigation site internet

Les critères de l’UX aujourd’hui

Pour laisser une expérience mémorable à vos utilisateurs; il faut donc toujours garder à l’esprit que votre service ou produit doit avoir une valeur :

Utilité

Vous vous devez d’avoir un degré de créativité et d’originalité pour donner à votre produit ou système, une utilité certaine. Prenez un papier, un crayon, définissez des solutions innovantes qui deviendront utiles.

Utilisabilité

La facilité d’utilisation reste vitale. Pourtant les méthodes centrées sur l’interface et les perspectives d’interaction homme-machine (IHM); ne couvrent pas toutes les dimensions de la conception Web. Bref, l’utilisabilité est nécessaire mais pas suffisante. Elle doit être complétée par d’autres apports.

Désirabilité

Votre quête d’efficacité doit être tempérée par une appréciation de la puissance et de la valeur de l’image, de l’identité; de la marque et d’autres éléments du design émotionnel que vous souhaitez véhiculer.

Trouvabilité

Vous devez vous efforcer de concevoir des sites Web navigables et des objets localisables; afin que les utilisateurs puissent trouver ce dont ils ont besoin le plus aisément possible.

Accessibilité

Tout comme nos immeubles sont équipés d’ascenseurs et de rampes; nos sites Web doivent être accessibles aux personnes handicapées (plus de 10% de la population). Aujourd’hui, c’est une piste primordiale à intégrer et très éthique à produire. En finalité, sur certains sites institutionnels c’est même une obligation législative.

Crédibilité

Grâce au Web Credibility Project; il faut penser à tous les éléments de conception qui influencent la confiance des utilisateurs dans ce que vous leur dites. Apportez des preuves réelles. (Chiffres, données de sondages…).

Valeur

Votre service ou produit doit apporter de la valeur à vos ambassadeurs. Pour les organisations à but non lucratif, l’expérience utilisateur doit faire avancer la mission. Avec un but lucratif, elle doit contribuer au résultat net et améliorer la satisfaction client.

Peter Morville estime que cet outil est une base de discussion pratique pour définir les priorités et faire des compromis dans la conception d’un projet. Pensez-y !

Lisez aussi : 6 vérités sur l’UX design et comment appliquer l’eXpérience Utilisateur (UX) sur un projet ?

Concrètement, quelle est la vraie différence entre l’UI Design & l’UX design ?

Les deux designs sont essentiels à l’élaboration d’un projet et travaillent en étroite collaboration. Ils se complètent pour obtenir la réalisation parfaite pour satisfaire les besoins des utilisateurs.

Une illustration très souvent reprise permet de comprendre clairement ces notions d’UX & d’UI : L’histoire de la bouteille de Ketchup Heinz et son évolution. Il faut dire que c’est l’exemple parfait !

différence ux design vs. ui design

A l’origine dans les années 1980, Heinz a développé une superbe bouteille en verre contenant sa sauce tomate. Petit bouchon à visser, conservation optimale et forme attrayante une fois posée sur la table. Sur le papier, on a tout bon côté UI. En revanche côté UX, arrivé au ¾ de la bouteille, on tape; on tape, pour faire descendre la sauce… jusqu’à en avoir une bonne flaque dans l’assiette… ou sur votre chemise selon l’atterrissage. 

L’expérience utilisateur n’y est pas du tout, c’est même plutôt catastrophique puisque certains clients vont même jusqu’à refuser de s’en servir pour éviter les dégâts.

Il a fallu trouver une solution optimale pour permettre un dosage gérable tout en gardant l’atout d’une bonne conservation du produit.

Le nouvel emballage proposé dans les années 1990, offre une bouteille toujours transparente mais dont l’ouverture se situe sur le bas.

Le plastique utilisé est flexible et permet aux utilisateurs de doser parfaitement la quantité souhaitée. Dès la deuxième utilisation; vous êtes assurés de ne pas avoir à glisser votre lame de couteau dans l’étui pour récupérer le saint graal !

Ca, c’est de la réussite, et de l’utilisabilité !

Des rôles bien spécifiques

Mais malgré leur corrélation, leurs rôles l’ergonomie de l’interface et les expériences utilisateurs sont très distincts. Dans tous les cas de projet web : ils doivent être créatifs dans le système interactif tout en reste dans des modèles de travaux digitaux réalisés par les développeurs. Le chef de projet veille sur ce point avec que tous les départements (du graphiste au développeur) afin d’obtenir la corrélation parfaite lors de la création de site ou d’application mobiles digitales.

L’interface utilisateur est composée de tous les éléments qui permettent à quelqu’un d’interagir avec un produit ou un service. L’UX designer, d’autre part; analyse l’individu qui interagit avec ce produit ou service en prenant en compte son expérience entière.

Don Norman et Jakob Nielsen l’ont bien résumé en disant :

Il est important de distinguer l’expérience utilisateur totale de l’interface utilisateur (UI); même si l’interface utilisateur est évidemment une partie extrêmement importante de la conception. 

Par exemple, on peut aussi prendre Google. Sa célèbre interface spartiate souligne à quel point une grande expérience ne nécessite ni cloches, ni sifflets. En se concentrant sur l’utilisateur, Google sait que lorsqu’ils viennent sur son site, les internautes recherchent une chose : l’information. Et ils la veulent rapidement.

Le fait que « Google » soit un terme largement familier montre à quel point l’entreprise offre cette expérience et ses attentes. Presque tout ce qu’une personne a toujours voulu savoir est accessible; en un clin d’œil; et peu d’autres moteurs de recherche arrivent à l’égaler aujourd’hui.

Si nous allons plus loin encore : Imaginez maintenant que chaque fois que vous effectuez une recherche sur Google, il faudrait attendre 15 secondes pour obtenir un résultat ; Vous ne pourriez plus obtenir instantanément une réponse à votre question. 

Même si l’interface restait la même, votre expérience avec Google serait radicalement différente.