Formation banquier : quel parcours faire ?

Le octobre 11, 2022 - 11 minutes de lecture
conseiller bancaire

Vous envisagez de vous lancer dans une carrière professionnelle en tant que banquier, mais vous ne savez pas comment faire ? Pourtant, avec la bonne formation et les bons diplômes professionnels, vous pouvez prétendre à ce poste et travailler dans une banque.

Quelles sont alors les compétences professionnelles nécessaires pour devenir banquier et quelles formations faut-il suivre ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le métier de banquier.     

En quoi consiste le métier de banquier ?

Encore appelé chargé de clientèle bancaire ou conseiller financier, le banquier occupe un poste stratégique au sein d’une banque. Il accueille les clients de la banque et leur propose des offres et services bancaires qui correspondent à leurs besoins. Le banquier assure la gestion du portefeuille des clients. Il peut s’agir d’un particulier, d’un professionnel ou d’une entreprise. Le métier de banquier implique également d’autres responsabilités comme : 

  • La fidélisation des clients ;
  • La négociation des taux et des aménagements de contrats ;
  • Le traitement des dossiers de demande de crédit, etc.

Le banquier doit également assurer la prospection de nouveaux clients et faire des propositions de placements financiers aux clients existants. Il a l’obligation d’informer les clients des nouveaux produits que propose la banque et qui sont susceptibles de les intéresser. Il leur donne des conseils et leur propose les offres les mieux adaptées à leurs besoins. 

Le banquier a aussi la possibilité d’autoriser ou de refuser un découvert bancaire. Il discute avec le client en cas de litige ou de problème avec la banque et essai de trouver une solution. Lorsqu’il dirige une agence en tant que chef d’agence, il doit également encadrer le personnel et s’occuper de la gestion administrative. 

Quelle formation faire pour devenir banquier ?

Le métier de banquier ne s’improvise pas. Avant d’occuper ce poste à responsabilité, un banquier doit suivre une formation professionnelle bien spécifique et avoir un certain niveau d’étude.

Obtenir le bac

Le bac est la première étape à franchir si vous aspirez à faire des études universitaires qui vous permettront de devenir banquier. Vous avez le choix entre le bac STMG, le bac général ou le bac pro. Toutefois, il est important de préciser que le banquier est une personne de chiffre qui est appelée à faire des calculs financiers. Il est alors préférable d’opter pour un bac qui vous permettra de mieux maîtriser les matières de calcul comme les mathématiques.

Ainsi, la majorité des étudiants inscrits pour une formation dans le secteur bancaire sont titulaires d’un BAC STMG. À la seconde place, on retrouve les titulaires d’un BAC pro et on note ensuite une minorité titulaire d’un BAC général. 

Cependant, votre Bac ne détermine pas vos capacités à suivre une formation pour prétendre au poste de banquier. Il n’est que la première étape vers votre objectif. Si vous avez la capacité et la détermination nécessaire, vous pouvez faire des études universitaires pour devenir banquier, peu importe votre Bac.          

Devenir banquier après 2 années d’études

Après avoir obtenu le bac, vous avez la possibilité de vous spécialiser directement dans le secteur bancaire grâce à un BTS banque. Avec ce diplôme, vous pouvez prétendre à un poste de banquier afin d’assurer la gestion des portefeuilles clients. Le BTS est un diplôme qui permet aux étudiants d’acquérir les compétences nécessaires pour entrer dans la vie active. Dans le secteur bancaire, on retrouve plusieurs filières à savoir :

  • BTS négociation et relation client ;
  • BTS banque ;
  • BTS négociation et digitalisation de la relation client (NDRC) ;
  • BTS management commercial opérationnel (MCO) ;
  • BTS management des unités commerciales (MUC).

Chacune de ces formations dure 2 ans et peut vous ouvrir les portes vers un poste de conseiller client dans une banque.

formation banquier

Devenir banquier après 3 années d’études

Ce niveau d’étude propose une formation complète et plus approfondie afin de vous préparer au secteur bancaire. Vous avez le choix entre différents types de formation. Ainsi, vous pouvez opter pour :

  • une licence professionnelle en assurance, banque et finance ;
  • un Bachelor responsable de clientèle banque, finance et assurance ;
  • un Bachelor Management de Gestion Financière ;
  • un BUT Technique de commercialisation ;
  • un BUT GEA, ou tout autre diplôme équivalent.

Après l’obtention de l’un de ces diplômes, il vous faudra suivre un stage ou faire une alternance en troisième année. Ainsi, vous aurez l’occasion de faire une insertion dans la vie professionnelle afin d’acquérir des connaissances pratiques. Cette période d’insertion vous permettra de rentrer dans la vie professionnelle et de prétendre au poste de banquier.     

Devenir banquier après 5 années d’études

Le master est le diplôme le plus élevé pour obtenir un poste de chargé de clientèle au sein d’une banque. Il vous ouvre les portes vers un poste avec plus de responsabilités et qui exige plus de compétences. Après un Bac+5, vous avez la possibilité de gérer le portefeuille des grandes entreprises. Vous pouvez également prétendre à des postes de cadre au sein d’une banque. Pour ce faire, vous avez le choix entre plusieurs diplômes de formation. Il s’agit entre autres :

  • d’un master 2 en science juridique et financière ;
  • d’un master 2 en science politique option finance ;
  • d’un master en gestion de patrimoine, 
  • d’un master en école de commerce avec une spécialisation dans les domaines de la banque ;
  • d’un master monnaie, banque, finance et assurance ou MBFA, etc.

Toutefois, il est important de préciser qu’avant d’obtenir le master, vous devez au préalable avoir une licence. De plus, les offres d’emploi qui se font actuellement pour le recrutement de banquier sont très sélectives. Elles exigent que les candidats au poste aient un diplôme de Bac+4 ou Bac+5 minimum.

Quelles sont les qualités que doit avoir un banquier ?

Pour être un banquier qui exerce son métier avec brio et professionnalisme, certaines qualités sont requises. Ainsi, un banquier doit avoir le sens du relationnel. Cette qualité est d’autant plus importante puisqu’elle permet de maintenir de bonnes relations avec la clientèle et de la fidéliser.

Un banquier doit également être un bon commercial. L’une de ses principales missions est d’arriver à convertir des prospects en client de la banque. Il doit vendre les services de cette dernière et convaincre les clients pour qu’ils achètent les produits financiers de sa banque. Pour y arriver, il doit maîtriser les techniques commerciales afin de convaincre la clientèle en leur montrant les avantages liés à ces services financiers.

Un banquier est une personne autonome et qui fait preuve d’initiative. Il doit être en mesure de proposer les meilleures offres à ses clients pour optimiser leurs portefeuilles financiers. Il doit pouvoir bien analyser chacune des demandes de crédit de ses clients pour s’assurer de prendre les bonnes décisions pour sa banque.

Pour arriver à gérer le portefeuille de ses clients avec clarté et minutie, le banquier doit être rigoureux et organisé. Il ne doit pas laisser quelqu’un influencer ses décisions, surtout lorsque ça pourrait porter atteinte à la banque ou au client.

Un banquier est avant tout un financier. Il doit donc avoir une parfaite maîtrise des chiffres et bien comprendre les maths. Il doit également être doté d’une grande capacité d’adaptation. Avec la transformation numérique qui s’opère depuis quelques années, il doit être en mesure d’évoluer avec son temps. Il doit arriver à se conformer aux nouvelles demandes de sa clientèle et de ses employeurs.

Le métier de téléconseiller bancaire en est l’exemple parfait. Ce métier est né grâce au développement des banques en ligne. Le banquier doit alors être capable de maîtriser les différents moyens de communication à distance. Il doit être apte à gérer toutes les demandes des clients à distance avec le même professionnalisme et la même efficacité.        

Combien peut gagner un banquier ?

Le salaire d’un banquier évolue sur la base d’une partie fixe et d’une partie variable. La partie variable dépend des performances du banquier et de son habileté à augmenter le portefeuille client de la banque. Le montant de la partie fixe dépend de certains facteurs tels que :

  • l’expérience du banquier dans le domaine ;
  • la zone géographique de la banque ;
  • la taille de la banque.

En effet, des conseillers clients peuvent occuper le même poste sans pour autant toucher le même salaire. Une personne qui a 15 ans d’expérience aura un salaire supérieur à la personne qui n’a que 5 ans d’expérience. 

parcours etudes banque

Le montant de votre salaire peut également varier en fonction de la zone où votre agence est établie. Lorsque la vie est plus chère dans une zone, par exemple, le salaire de base peut légèrement augmenter. Cela, dans le but de permettre à chaque salarié de faire face à ses charges quotidiennes.        

La taille de la banque peut aussi jouer sur le montant de votre salaire. Toutes les banques n’ont pas la même capacité financière. Plus la banque dans laquelle vous travaillez est grande, plus elle sera disposée à payer à ses employeurs un salaire conséquent.

De façon générale, on peut estimer le salaire brut mensuel d’un banquier junior à 2400 euros. Grâce à son expérience et ses années de pratique, un banquier senior peut espérer gagner jusqu’à 6 250 euros par mois. Cependant, il est important de préciser que ces montants sont approximatifs et qu’ils peuvent évoluer ou diminuer. En ce qui concerne la partie variable, elle évolue tous les mois en fonction des ventes individuelles et collectives réalisées par chaque agence.            

Quelles sont les perspectives d’évolution du banquier ?

L’avantage avec le métier de banquier est que vous n’êtes pas obligé de stagner au même poste toute votre vie. Vous avez la possibilité d’évoluer et de construire votre carrière. Tout le monde n’a pas forcément envie de travailler dans la même entreprise ou dans le même domaine toute sa vie. La bonne nouvelle, c’est que le métier de banquier est évolutif. Ainsi, après quelques années à la banque, vous avez la possibilité de vous spécialiser dans d’autres domaines tels que :

  • L’assurance (conseiller, courtier…) ;
  • L’immobilier (promoteur immobilier, gestionnaire de patrimoine…) ;
  • Le placement boursier, etc.

Vous pouvez aussi évoluer vers un poste qui demande une plus grande responsabilité. Vous pouvez par exemple devenir gestionnaire de patrimoine ou analyste crédit. Vous avez également les qualités requises pour être financier ou même chef d’agence.

devenir banquier

Le métier de banquier peut également vous ouvrir les portes vers l’indépendance professionnelle. En tant que banquier, vous avez la chance de côtoyer tous les jours des hommes d’affaires de tous les secteurs d’activité. Vous avez eu le temps d’élargir votre champ de vision et d’agrandir votre répertoire avec les bons contacts.

Si vous avez gardé de bonnes relations avec ces derniers, vous pouvez leur proposer vos services comme conseiller indépendant. Vous aurez plus de facilité à démarrer votre entreprise puisque vous avez eu le temps d’acquérir les compétences nécessaires. De plus, ayant été leur conseiller financier pendant plusieurs années, la plupart de vos clients vous font confiance.

Vous savez désormais comment faire pour devenir un banquier et vous faire un nom dans le domaine. Ne cherchez plus de prétexte, lancez-vous et devenez le meilleur de tous les banquiers.