Comment créer une entreprise à Dubaï ? Avantages et inconvénients

Le août 11, 2021 , mis à jour le septembre 16, 2021 - 10 minutes de lecture
ouvrir une société à dubaï création entreprise offshore formalités

Vous avez l’idée d’ouvrir une entreprise à Dubaï; ou de vous y expatrier ? Il est essentiel de connaître toutes les modalités avant de vous projeter pleinement dans ce nouveau projet entrepreneurial.

Les Emirats Arabes Unis sont devenus un véritable paradis fiscal pour les personnes à la recherche d’un emploi attractif; mais surtout pour les entrepreneurs qui souhaitent éviter de payer une fiscalité exorbitante.

Dubaï séduit de plus en plus d’entrepreneurs non seulement avec de beaux paysages et ses avantages, mais aussi pour ses nombreuses opportunités d’affaires. Le centre arabe du commerce international; des affaires; et de la banque vous permet d’obtenir une couverture mondiale pour votre entreprise. L’économie locale est en perpétuel développement ce qui laisse également une place aux entrepreneurs qui souhaitent agir en s’implantant directement sur place.

Comment créer une entreprise à Dubaï ? Quels sont ses réels avantages ?

Quels types d’entreprises peuvent s’implanter à Dubaï ?

La loi des Émirats Arabes Unis permet aux étrangers de créer trois types de sociétés qui diffèrent par la nature de leur fonctionnement et les lois qui les encadrent. 

Selon le choix du type d’entreprise choisi, une société ne pourra opérer que sur les marchés internationaux ou locaux. Dans ce dernier cas, il faudra trouver un actionnaire local qui vous introduira sur le marché. 

Examinons tout de suite de plus près les différents types d’entreprises qui peuvent être ouverts à Dubaï.

La société offshore

Il s’agit de la forme de société la plus simple. Elle peut être ouverte à distance directement en ligne. Dans ce cas, le dirigeant d’entreprise peut détenir 100 % des actions de la société. Une société offshore peut être créée très rapidement, mais il existe certaines restrictions. Par exemple, bien que la société soit enregistrée aux Émirats Arabes Unis; elle ne peut pas fournir de services ni vendre de biens aux résidents Émiratis. L’entreprise n’a pas non plus d’autorisation d’employer des salariés sous contrat de travail et n’a pas le droit d’obtenir un visa de séjour.

La société de zone franche

Ce type de société peut être ouvert dans n’importe quelle zone franche des Émirats Arabes Unis et permet aux entreprises de bénéficier d’un accès presque illimité au marché international; et à la coopération avec les entreprises des zones. 

La création d’une telle entreprise nécessite une présence ponctuelle à Dubaï (6 mois de l’année minimum); afin que le chef d’entreprise puisse conserver 100% de ses parts. Dans le cas d’une création d’entreprise dans la zone franche de Dubaï; vous pouvez embaucher des salariés sous contrat de travail et obtenir un visa de résident.

La SARL (LLC) locale 

La troisième forme de société est une SARL locale. De nombreuses personnes vivant et travaillant à Dubaï choisissent d’y ouvrir leur propre entreprise. Une entreprise qui fournit des services localement aux Émirats Arabes doit cependant répondre à certaines exigences spécifiques. Dans ce type SARL, il est nécessaire d’avoir un partenaire qui est citoyen des Émirats Arabes Unis. Celui-ci, selon la législation locale, doit détenir au moins 51% de l’entreprise. Le partenaire, également appelé Sponsor, n’apparaît le plus souvent que dans les documents de l’entreprise et ne participe pas à son fonctionnement. 

Toutefois, lors de la création d’une LLC locale, cela vaut la peine d’effectuer une sélection précise de l’actionnaire, car au regard de la loi Émiratie, il aura un toujours l’avantage fiscal en cas de litige.


Dans le cas des deux premières sociétés, il est possible de fournir des services et de vendre des biens aux résidents des Émirats Arabes Unis. À cet effet, une convention doit être conclue avec un agent enregistré au Ministère de l’Economie des Émirats. L’agent doit être un citoyen des Émirats Arabes Unis ou l’entreprise doit être entièrement détenue par des ressortissants des Émirats Arabes Unis.

Processus de création d’entreprise à Dubaï 

Choisir le type d’entreprise ne fait pas tout; car encore faut-il définir le type d’activité et obtenir la licence appropriée à votre future activité. Il existe trois principaux types de licences aux Emirats Arabes Unis : 

  • Commerce
  • Production
  • Services

Le choix de la licence détermine l’étendue des opérations et des opportunités de développement de l’entreprise. Il convient également de se rappeler de choisir une bonne zone économique. Un emplacement sur mesure peut réduire le nombre de formalités et apporter certains avantages. 

Lors de la création d’une entreprise à Dubaï, cela vaut la peine de faire appel à des spécialistes. Il existe de nombreuses agences Françaises et étrangères qui peuvent vous assister dans vos démarches administratives pour enregistrer vos activités aux Emirats Arabes Unis.

Toutefois, créer une entreprise à Dubaï s’avère étonnamment simple puisque les obligations administratives et fiscales sont pratiquement inexistantes. Généralement cela débute par une consultation avec une analyse de votre situation sur le plan juridique et fiscal. De nombreuses agences Émirates se tiennent à votre disposition pour élaborer une stratégie individuelle de création d’entreprise directement sur place; mais vous pouvez également procéder à l’ouverture d’une entreprise par vous-même.

Il existe des sociétés de création d’entreprise à Dubaï afin de faciliter vos démarches. Ces sociétés ont l’avantage d’être bien souvent implanté dans le pays et ont une expertise forte de plusieurs années d’expériences. Ce type d’agence de création d’entreprise à aussi l’avantage de travailler de manière confidentielle.

Étapes du processus de création d’une entreprise à Dubaï 

  1. Présentation des documents d’enregistrement de la société à Dubaï pour approbation du nom de la société; de l’objet; et de la portée de son activité (réservation du nom commercial) ;
  1. Préparation des documents juridiques liés à la création d’une société à Dubaï pour obtenir une licence d’entreprise ;
  1. Dépôt des documents d’enregistrement au ministère de l’Économie ;
  1. Dépôt des documents d’inscription au ministère du Développement économique ;
  1. Obtention d’une carte d’établissement (licence) ;
  1. Visite médicale pour une analyse et examens de santé ;
  1. Ouverture d’un compte bancaire pour l’entreprise (étape pas si facile pour les ressortissants étrangers à Dubaï) ;
  1. Obtention des visas de résidence et de la carte d’identité des Émirats ;
  1. Location d’un bureau ou d’un espace de travail dédié à l’entreprise.

Les Emirats Arabes Unis offrent deux endroits pour ouvrir une entreprise pour les étrangers : dans la zone franche et en dehors de celle-ci. 

La principale différence réside dans la division de la propriété. Les entreprises de la zone franche sont détenues à 100% par des ressortissants étranger. Pour celles établies en dehors de celle-ci, 51% de leurs actions doivent appartenir à une personne possédant un passeport Émirati.

création entreprise dubaï comment ouvrir une société aux émirats arabes unis

Avantages d’ ouvrir une entreprise à Dubaï

Dubaï, ce n’est pas seulement le beau temps et les hôtels de luxe. Actuellement le système économique des Émirats Arabes Unis est l’un des plus attractifs au monde. Comme lorsqu’on veut ouvrir une entreprise en Suisse, il y a de véritables avantages à s’implanter aux Emirats Arabes Unis. Le territoire bénéficie d’un risque financier minimal et les plus grands avantages sont offerts aux entreprises par l’absence :

  • D’impôt sur le revenu ; 
  • D’impôt sur les plus-values ; 
  • De TVA ;
  • Et de retenue à la source.

De plus, il existe une multitude d’avantages pour un ressortissant étranger à ouvrir une entreprise en zone franche de Dubaï :

  • Détenir 100 % des actions de la société ;
  • Aucune taxe sur les produits importés et réexportés ;
  • Pas d’impôt sur les sociétés pendant 50 ans ; 
  • Possibilité d’extension;
  • Pas d’impôt sur le revenu des salariés ;
  • Pas de limites lors de l’embauche d’étrangers. 

Les zones hors taxes les plus populaires aux Émirats sont : 

  • La zone franche de Jebel Ali (Jafza) ;
  • La zone franche de l’aéroport de Dubaï (Dafza) ;
  • Dubaï Internet City ;
  • Et Dubaï Media City.

Combien coûtent les impôts à Dubaï ?

Bienvenue dans un paradis fiscal ! 

Les taxes à Dubaï sont de 0%. Il n’y a pas d’impôt sur le revenu des personnes physiques et des sociétés, ni d’impôt sur les plus-values, et encore moins de TVA ou de précompte mobilier. Seules les entreprises du secteur des combustibles et de l’énergie ainsi que les succursales de banques étrangères sont tenues de payer des impôts. Vous l’aurez compris, les avantages fiscaux à Dubaï sont nombreux et méritent clairement l’attention de tout entrepreneur souhaitant s’implanter sur le territoire.

Inconvénients de créer une entreprise à Dubaï

Le soleil, les palmiers, les dunes de sable chaud et les entreprises exonérées d’impôts peuvent être un joli tableau quelque peu noirci par des inconvénients

Il convient cependant de rappeler qu’en 2018, les Émirats Arabes Unis ont introduit une TVA de 5% sur certains services et biens. Pour les entreprises dépassant 375 000 AED (environ 85 000€) par an doivent débourser une TVA de 5%. 

Cette taxe est facultative pour les entreprises dont les livraisons et les importations dépassent 187 500 AED (environ 45 000€) par an. L’entreprise paie ensuite au gouvernement la taxe qu’elle perçoit auprès de ses clients. En même temps, elle reçoit du gouvernement un remboursement de la taxe payée à ses fournisseurs.

De plus, les entreprises étrangères peuvent récupérer la TVA qu’elles ont encourue lors de leur visite aux Emirats Arabes Unis.

Combien coûte l’ouverture d’une entreprise à Dubaï ? 

Le coût de création d’une entreprise à Dubaï n’est pas le moins cher du monde. La réputation internationale de Dubaï et sa fiscalité extrêmement avantageuse implique tout de même un coût de création d’une entreprise qui varie de 5 500€ à 35 000€. 

La fourchette de prix est très large, car cela dépend de la situation juridique de l’entrepreneur, du type d’entreprise choisi et du nombre de visas demandés par le futur résident.

Pour toutes les entreprises créées en zone franche, il faut savoir qu’il y a plusieurs types de licences à payer lors de l’ouverture de l’entreprise  :

  • Une licence commerciale coûte environ 750 à 1000 € ;
  • Une licence industrielle coûte 750 à 1000 € ;
  • La licence pour les services bancaires et contractuels délivrée en consultation avec une institution gouvernementale compétente coûte de 900 à 1000 €.

Effectivement, ces inconvénients ont été dressés pour avoir quelques éléments négatifs; mais en réalité, l’ouverture d’entreprise à Dubaï à de beaux jours devant elle.