Quel est le prix de la fonte au kilo et à la tonne ?

Le février 3, 2022 , mis à jour le juillet 3, 2022 - 8 minutes de lecture
prix fonte

Après avoir passé en revue la bourse des métaux, il est temps de s’attarder sur un élément méconnu mais pourtant très prospère : Le prix de la fonte.

La fonte provient du mélange du carbone et du fer. Son prix dépend donc de celui du fer, car elle est faite de cette matière en grande partie, ce qui induit un prix de la fonte un peu plus élevé car le fer est plus valeureux que le carbone.

Vous êtes dans l’optique d’acheter ou de revendre la fonte ? Cet article vous propose de tout découvrir sur le prix de la fonte au kilo et à la tonne.

Qu’est-ce que la fonte ?

La fonte est un alliage de fonderie et son composant principal est le fer additionné de carbone. Toutefois, il faut bien faire la différence entre la fonte, l’acier et le fer. Voici une vidéo explicative :

La fonte est également fabriquée à base de silicium, de manganèse, de phosphore et de soufre. Ces éléments sont produits dans des cuves chauffées à haute pression à partir de fonte brute et de ferraille. 

Les composants de la fonte sont produits par coulée dans des moules. En raison de ses excellentes propriétés de coulée, les pièces moulées peuvent même avoir des formes très complexes et des formes personnalisées permettant d’en faire de nombreux éléments de construction. 

Par ailleurs, les plus grands avantages de la fonte sont également sa grande résistance, sa bonne capacité à amortir les vibrations, ses faibles coûts de production et sa résistance à l’abrasion.

Quel est le prix de la fonte au kilo et à la tonne ?

Pour connaitre le prix de la fonte, il faut tenir compte de celui du fer. Auprès d’un ferrailleur, le prix de la fonte se situe dans les environs de 0,10 et 0,15 euro le kilo. En ce qui concerne donc le coût moyen, il est entre 0,25 et 0,30 euro. La tonne revient donc normalement à 250 euros. 

Toutefois, la demande de ce métal ne cesse d’augmenter ces dernières années. Autrement dit, le coût de la fonte est susceptible d’emprunter les marches de la tendance. Le prix de la fonte peut donc atteindre 300 euros la tonne. 

Il est quand même important de noter que le montant ne sera pas le même chez tous les ferrailleurs. Ainsi, le coût peut être supérieur ou inférieur aux indications prédéfinies. Afin de tirer un bon profit sur ce métal, il vous est possible de faire la comparaison des prix de la fonte

fonte tariffs

Quels sont les différents types de fonte ?

Après le processus de fusion oxydante, cette fonte brute provenant du haut-fourneau engendre d’innombrables matériaux. Il existe donc différents types de fontes, chacune avec des propriétés et des utilisations différentes. Les types de fonte suivants sont considérés comme les plus courants :

La Fonte grise 

Cette fonte comporte plus de 5% de carbone. Il se présente sous l’aspect d’un graphite en lamelle ou en sphère. La fonte grise est acquise suite à un lent processus d’attiédissement.

Son nom résulte de la couleur que la fonte doit à l’ajout de graphite. Les propriétés spécifiques de cette variété dépendent de la forme du graphite (allotropes naturels du carbone). S’il se présente sous forme de plaques, le matériau devient moins souple et ne présente pas une très bonne résistance.

Après le processus de fusion oxydante, cette fonte brute provenant du haut-fourneau engendre d’innombrables matériaux. Ce métal est utilisé pour concevoir des pièces mécaniques. 

Son usage va aussi dans le cadre de la réalisation des canalisations, des outils, etc. Mais ceci, en fonction de l’aspect du graphite. Cette fonte est très plébiscitée dans l’industrie automobile. Elle participe par exemple à la conception des blocs moteurs. 

La Fonte spéciale

La fonte spéciale est faite toujours du carbone. Elle a été néanmoins étoffée avec d’autres matériaux. C’est un peu comme le cas du manganèse, du silicium, etc. Il en est de même pour le chrome, l’aluminium et le nickel. 

La Fonte blanche

La fonte blanche se distingue par une dureté et une fragilité élevées. Dans son cas, le traitement mécanique n’est pas possible. 

couler de la fonte

La fonte blanche renferme plus de 3% de carbone, sa teneur en carbone est d’environ 2,5% et sa teneur en silicium est inférieure à 1%, ce qui fait que le matériau ne peut être que broyé. Le carbone existant dans ce dernier s’affiche sous l’aspect de carbure de fer. Ce métal s’acquiert aussi après un processus d’attiédissement très lent.

À l’antipode de la fonte grise, la fonte blanche est très solide face à l’usure. Elle affronte très bien la corrosion. Dans l’univers de la fonderie d’art, cette fonte est très utilisée.

La Fonte alliée 

La fonte alliée à des teneurs en éléments d’alliage qui dépassent certaines limites. En effet, elle est créée en la combinant avec des additifs d’alliage spécifiques qui confèrent au matériau des propriétés spécifiques, par exemple une résistance à la rouille ou à la chaleur.

La Fonte ductile 

La fonte ductile est un métal un peu particulier. Dans cette fonte, en effet, le graphite prend l’aspect de sphéroïde. Le matériau s’obtient avec l’addition du magnésium dans le mélange initial de la fonte. 

Cela se fait un peu avant l’étape du moulage. Après l’évaporation, sous le coup de ce même magnésium, le graphite se cristallise en nodules. Cette fonte ductile renferme des caractéristiques qui la rapprochent de celles de l’acier. Cette teneur élevée en carbone naturel permet d’obtenir un matériau ductile avec une excellente résistance.

La ductilité est obtenue par traitement thermique, et plus précisément grâce à un recuit de graphitisation. Ainsi, la fonte crée une matrice ferritique qui est utilisée pour produire des éléments qui ne nécessitent pas une résistance élevée. Cela s’applique, par exemple, aux éléments des machines à coudre, des machines agricoles et des appareils électroménagers. 

À son tour, la fonte ductile formée dans une matrice perlitique est utilisée pour les pièces moulées plus chargées, telles que des clés, des arbres à cames, des vilebrequins ou encore des engrenages.

engrenage fonte

Quelles sont les différentes utilisations de la fonte ?

La fonte a une large gamme d’applications. C’est pourquoi il est intéressant de la découvrir en fonction de ses types spécifiques afin de systématiser les diverses possibilités de son utilisation.

Les industries de pointe et les industries lourdes sont constamment à la quête de la fonte. Cette matière permet de fabriquer d’importantes pièces mécaniques de toutes sortes. Elle est aussi adulée dans le monde de l’industrie automobile. Avec elle, on peut faire des volants moteurs. On peut aussi réaliser des freins ou même faire des suspensions. 

Dans le domaine de l’habitat, la fonte est également présente. En raison de son prix attractif et de sa robustesse, on peut la retrouver dans la fabrication de rambardes, de cadres de tuyauteries, etc. On l’utilise aussi pour fabriquer des rosaces de portail et des pergolas par exemple.

La fonte grise à graphite lamellaire est utilisée pour la production de pièces moulées qui ne transmettent pas de charges, c’est-à-dire des baignoires, des lavabos, des radiateurs, des éléments de four, ainsi que des pièces de machines, telles que des cylindres de voiture, des pistons ou des lingotières.

La fonte blanche, quant à elle , est utilisée pour fabriquer des pièces moulées à haute résistance à l’abrasion, qui ne nécessitent pas d’usinage supplémentaire. Cela s’applique aux éléments des mélangeurs de matériaux en vrac, des semelles de frein, ainsi que des boulets de broyeur.

La fonte ductile et malléable est utilisée dans la production de pièces automobiles telles que les vilebrequins, les arbres à cames et les composants de construction de machines. Elle est également utilisée pour la production de broches, de machines-outils, d’engrenages et de pièces de raccords.