4 secrets pour devenir un chef d’entreprise prospère au leadership exceptionnel

Le juillet 20, 2021 , mis à jour le août 8, 2021 - 9 minutes de lecture
Représentation de personne en bois sur une planche plus foncée avec un personnage plus grand qui est le leader

De nombreux chefs d’entreprise font l’erreur de prêter trop d’attention à leur plan de marchéage (produit, service, clients, marché de vente…); et de bafouer l’esprit d’être leader. Effectivement, c’est louable; ils se concentrent uniquement sur la construction de l’entreprise, l’augmentation des revenus et de plus en plus sur la définition d’objectifs commerciaux défini dans leur business plan. Tout ceci, sont des qualités essentielles d’un bon dirigeant; mais le leadership s’acquiert par un des aptitudes et un charisme qui feront toute la différence ! 

Ils ont vite tendance à oublier une chose : eux-mêmes et leurs compétences personnelles en leadership. Un bon manager est un dirigeant dont le leadership est efficace. Ils doivent fédérer leurs équipes de travail en étant hiérarchique et légèrement directif.

Par là, vous vous demandez comment devenir un leader qui réussit vraiment ?

Le secret d’une entreprise prospère c’est bien les skills d’un leader qui réussit. Et il ne suffit pas de se concentrer uniquement sur son entreprise. Tout comme vous devez travailler sur la création d’une entreprise, la vente, le marketing, vous avez besoin de vous améliorer pour devenir un véritable leader ! En effet, une entreprise à croissance rapide exige également un leader à croissance rapide, c’est mathématique ! 

Comment devenir un vrai leader en 4 étapes ?

1. Apprenez à vous connaître et à vous développer !

Si vous voulez être un très bon leader – et pas seulement un patron moyen – vous devez développer un degré élevé d’honnêteté intérieure. Vous avez besoin d’introspection constante afin de prendre conscience de toutes vos pensées, motivations, actions et objectifs. N’hésitez pas à faire face à toutes les faiblesses que vous pourriez avoir, surtout que la plupart le savent, cela est dû à des vérités que vous cachez aux autres, mais souvent à vous-même aussi. 

Face aux tâches entrepreneuriales et à l’administratif que demande une société, il n’est pas toujours facile d’être attentif aux processus qui se déroulent en vous, mais cela en vaut la peine. Posez-vous certaines questions et répondez-y en toute honnêteté. Vous pouvez également écrire vos réponses ou même en discuter avec une personne en qui vous avez confiance. Cela vous aidera certainement à innover, vous motiver et comprendre comment baser charisme pour être un bon manager.

Pour y réfléchir, voici une petite liste des questions à vous poser. Elles sont un excellent moyen d’approfondir la connaissance de vous-même, vous faire confiance, mais aussi faire main basse sur des qualités essentielles :

  • Quelles sont les choses les plus importantes pour vous dans la vie ?
  • En quoi êtes-vous vraiment bon, quelles sont vos qualités ?
  • Qu’est-ce qui vous rend plus faible (intelligence émotionnelle) ?
  • Que disent vos partenaires, collègues immédiats et amis de vous ?
  • Quelles qualités et capacités devez-vous développer pour réussir vraiment ? 

Plus vous pourrez répondre honnêtement à ces questions, mieux vous comprendrez les compétences en leadership qu’il vous manque. Ce qu’il faut pour devenir un vrai leader, c’est avant tout un être un manager. Tant que vous ne vous connaissez pas, vous ne pouvez pas vous construire et donc bâtir une entreprise solide.

À partir de maintenant, concentrez-vous sur le fait d’être meilleur chaque jour pour porter votre société au summum. Si vous voulez une entreprise prospère, il est important que vous preniez le temps de le faire tous les jours.

2. Soyez prêt à apprendre !

Retenez qu’un leader qui pense tout savoir est bloqué. Si le leader est bloqué, votre entreprise aussi. Examinez votre vie, combien de temps consacrez-vous actuellement à l’apprentissage, à l’inspiration ? 

De nombreux chefs d’entreprise font l’erreur de penser que les heures d’études sont du temps perdu. Et ils ne le font pas. Comment voulez-vous que votre entreprise grandisse si vous ne grandissez pas ? Comment votre équipe peut-elle devenir de mieux en mieux lorsque vous restez immobile ?

Un bon leader développe constamment ses compétences, il apprend perpétuellement. Il lit des livres, écoute des podcasts, discute avec des mentors, des formateurs et suit de nouveaux cours pour absorber toujours plus d’informations. 

Il ne suffit donc pas de se concentrer sur les tâches quotidiennes, les produits et les ventes. Expérimentez !

Prenez la décision de consacrer du temps et de l’énergie à l’apprentissage. Pour être efficient, vous devez planifier cela de la même manière que les réunions quotidiennes et les tâches opérationnelles. Si vous n’avez pas de place spécifique dans votre agenda, vous aurez du temps en dehors pour tenter de vous améliorer.

L’apprentissage ne se limite pas nécessairement à ce qui est étroitement lié aux activités de votre entreprise. De nombreux dirigeants à succès consacrent quotidiennement du temps aux échecs, au tir à l’arc, à la boxe thaïlandaise ou simplement à la philosophie. Cela permet de faire émerger de nouvelles compétences et des stratégies d’action contournées. 

De plus, ces loisirs permettent de rencontrer de nouvelles personnes, d’apprendre de nouvelles choses et élargissent tous vos horizons en renforçant vos qualités de leadership. C’est un fait, les activités externes inspirent au travail, donnent de nouvelles idées, ouvrent de nouvelles perspectives.

Sachez qu’il existe une formation au leadership pour connaitre les fondamentaux du management. Elle peuvent vous assister dans la prise de décision, apprendre les véritables compétences managériales (atteindre des objectifs; se responsabiliser; diriger une équipe; créer un bon management organisationnel; piloter une cohésion d’équipe, etc.) Il existe différentes manière de manager tout comme il existe un style de leadership propre à chaque leader. Toutefois gardez à l’esprit que consolider son leadership permet d’ancrer une meilleure posture managériale.

leadership mener entreprise motiver capacité leader business

3. Assumez de jouer un rôle de leader

Nous jouons de nombreux rôles dans notre vie quotidienne. Mari, femme, mère, père, enfant, collègue, patron(ne), ami(e), voisin(e), etc. Il est très important de prendre conscience que vous ne jouez également pas qu’un seul rôle en tant que leader.

Pour être un bon leader, vous devez être prêt à jouer tous les rôles et plus encore… Si vous n’êtes peut-être pas suffisamment déterminé ou optimiste sur certaines questions de votre vie privée; vous devez absolument l’être pour supporter la pression d’une entreprise sur vos épaules. Il va s’en dire que le succès d’une entreprise dépend aussi de votre détermination et de votre optimisme.

Par conséquent, dans n’importe quelle situation, vous devez vous demander : « Que ferait un chef d’entreprise prospère ? » Et une fois que vous avez la réponse, vous devez jouer ce rôle, votre rôle.

Pour être aussi crédible que possible, lisez des CV, regardez les histoires de vie de personnes qui ont vraiment réussi. Leur parcours est bien souvent inspirant. En effet, les qualités de dirigeant s’acquiert avec le temps. Il doit avoir :

  • Un sens du management pour savoir comment être face à un collaborateur (bienveillant, prise de décision, cohésion managériale) ;
  • Un leadership charismatique possède un état d’esprit sain qui lui permet de faire preuve d’empathie ;
  • Son côté manager commercial dont le savoir-être lui permet de rester dans un zone de pratique loyales ;
  • Un leader efficace est un meneur qui sait influencer par un bon coaching et un management de ses équipes (team building).

En bref, vous l’aurez compris être un manager c’est un état d’esprit. Exercer un leadership efficace c’est aussi être inspirant dans le rôle du manager avec exemplarité pour diriger le personnel avec humilité.

Vous pouvez également analyser dans quoi ils étaient bons, pour aller de l’avant et vous fixer des objectifs similaires.

Visualisez également comment leur histoire vous affecte, ce que vous pensez de la similitude et ce qui vous forgerait en tant que chef d’entreprise. La clé de la réussite est entre vos mains comme ils l’ont eue dans les leurs.

4. Soyez un leader solidaire !

La caractéristique d’un mauvais patron typique est qu’il n’écoute personne, est têtu, ne prend pas en compte les sentiments et les pensées des autres. Il affiche son pouvoir, se montre méfiant, constamment en contrôle et par dessus tout, il est incapable de déléguer

Être un leader solidaire ne consiste pas à laisser les décisions vous échapper. Cela ne signifie pas que vous laissez toujours la volonté des autres prévaloir.

Au contraire, vous offrez la possibilité à votre entreprise et à votre équipe de respirer. Les compétences de leader c’est donner aux managers un vrai leadership avec des objectifs fixés qu’ils doivent accomplir en cohésion.

Tout comme dans l’élaboration d’une team building efficace; vous reconnaissez qui est fort dans quoi, qui a besoin d’aide où et formulez des solutions aux questions des “pourquoi ?” et “comment ?”

L’une des excellentes qualités d’un leader de soutien est une bonne connaissance humaine; mais il doit également être flexible. Ne pas s’accrocher obstinément à ses propres idées, mais s’adapter aux circonstances et si nécessaire à la situation conflictuelle pour les aider et  avoir la force de se dépasser.

En revanche, prendre en compte les besoins et le soutien de chaque membre de votre équipe ne signifie pas du tout compromettre le rôle de leadership. À l’inverse, lorsque vos salariés sentent que leur travail compte, leurs expériences, leurs commentaires sont importants, ils peuvent être ouverts et honnêtes, et deviennent donc beaucoup plus motivés. Ce style de management opérationnel permet de générer l’intelligence collective pour obtenir un véritable esprit d’équipe.

C’est à ce moment là que votre statut de leader refait surface pour épargner une responsabilité continue, des remarques négatives qui détruisent le moral et induisent une inefficacité au travail.

Lorsqu’un leader est capable de créer un environnement où le consensus, le soutien, la liberté et le respect sont présents, la créativité et la productivité augmentent et la rentabilité aussi !